Jan 062022
Dilat Laraht : gaucher ou droitier ?

Quand l’homme de main d’Iznogoud ne sait plus sur quelle main danser…

Une petite anecdote que j’ai trouvé amusante, mais qui montre avant tout à quel point la création d’une bande dessinée est un travail d’équipe, dans lequel tous les acteurs ont leur mot à dire, à chaque instant du processus…

Exemple ici avec l’histoire « L’examen du calife » dans l’album 31 (« Moi, calife… ]. Dans la première planche de l’histoire, Iznogoud et Dilat Laraht rencontrent le comte Émile Héhunenuît, vieil ami de Dilat. Le scénario indique pour cette case assez peu d’informations :

Elric reçoit le scénario complet et commence à crayonner l’histoire. Pour ces deux cases, il m’envoie la première version suivante :

Évidemment, un dessin très sympa, mais quelque chose me choque un peu : Dilat et Émile se serrent la main en gauchers. Bien sûr, cela reste plausible, mais, dans toutes les histoires d’Iznogoud, Dilat Laraht est plutôt droitier… j’en parle à Elric qui me dit qu’effectivement, c’est un peu étrange… Il remet son ouvrage sur le métier et hop, je reçois illico presto la même scène en mode droitier (évidemment, la baguette et le verre de vin changent également de main) :

Ce qui donnera au final le stip en couleur suivant :

Et voici comment Dilat Laraht est passé de la gauche à la droite en quelques minutes (et n’y voyez bien sûr aucune connotation politique 🙂 )

Reader Comments

    1. C’est vrai, on y a pensé. Mais l’idée était de suivre ce qui était constaté depuis toujours dans la série : Dilat était majoritairement droitier dans les 30 albums précédents… 🙂

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *