Jan 142022
L’énigme Vanendfaillevesix

Quand Patronyme et arithmétique ne font pas bon ménage…

Je vous parlais récemment de l’énigme Saingésix, résolue grâce à l’explication de M. Uderzo et ses souvenirs de jeunesse militaire et amicale.

Mais il y a un autre nom de personnage qui reste mystérieux dans les albums d’Astérix, c’est celui du belge (ménapien, pardon) Vanendfaillevesix…

En effet, si pour la plupart des autres noms à consonance gauloise, on sait quelle est leur signification, pour celui-ci, c’est beaucoup plus compliqué…

J’avais déjà expliqué par ailleurs que, pour le livre des 40 ans, puis le Dictionnaire Goscinny, j’avais répertorié chaque nom de personnages des albums d’Astérix, toutes nationalités confondues, avec leur signification. Bien sûr, certains patronymes étaient évidents comme Patologix, Détritus, Grossebaf ou Agecanonix. Avec d’autres, j’ai appris ce qu’était un Cénotaphe (Astérix et les Normands) ou des chaussettes russes (Astérix aux Jeux Olympiques), voire qui était Eleonora Duse (Le chaudron), et enfin que la soupe à l’oignon se mangeait avec des croutons quand les ibères étaient rudes…

Mais pour ce qui est de Vanendfaillevesix, je l’avoue, j’ai calé…

Alors, une fois de plus, je suis allé à l’époque embêter Albert Uderzo en lui posant la question. À laquelle il n’a pas su répondre ! En effet, son ami René Goscinny était décédé au moment où il travaillait sur l’album Astérix chez les Belges et le scénariste nous a quitté en emportant avec lui le secret de ce patronyme, dont il n’avait pas partagé la signification avec son cher dessinateur.

On avait du coup fait un brain storming avec M. Uderzo pour comprendre de quoi il en retournait. De nombreuses possibilité avaient fusé :

  • La ville de Vannes (dans le département 56, le Morbihan) : « Vannes en 56 ».
  • Un van (camionnette) immatriculé dans le même département : « Van en 56 » (un peu capillotractée celle-ci, à mon avis, et pourtant, elle venait de moi 😉 ).
  • Un jeu de mot sur l’addition « 1 + 5 = 6 », soit « One and five = six », prononcée avec un fort accent belge, qui semble être l’hypothèse la plus plausible à la réflexion.

On pourrait peut-être demander son avis à Quatrédeusix, l’aubergiste (improvisé) de Divodurum dans Le tour de Gaule d’Astérix. Il le connait peut-être, allez savoir. Ne serait-ce que par le biais d’une quelconque filiation arithmétique. 😉

Vous trouverez certainement d’autres versions de la signification du nom de Vanendfaillevesix sur Internet et les réseaux sociaux, car l’imagination des fans du petit héros gaulois est sans limite. Et c’est aussi bien ainsi !

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.